Blog de psy

Contributions & publications : Blog de psy à Genève

Angoisses, anxiété ou attaque de panique : quand consulter un thérapeute ?

Maitriser anxiété, angoisses et trouble panique

L’angoisse peut survenir de manière isolée en réponse à des stress spécifiques ou se manifester dans le cadre de troubles anxieux plus généralisés, comme le trouble d’anxiété généralisée, le trouble panique, ou les phobies spécifiques. La reconnaissance de ces symptômes est une étape cruciale vers la recherche d’une aide appropriée, telle que la psychothérapie, les stratégies de gestion du stress, ou, dans certains cas, le soutien médicamenteux. Comment gérer son anxiété, ses angoisses ou ses troubles panique ? 

Qu’est-ce qu’une crise d’angoisse ?

Avant d’aborder les symptômes, il est important de comprendre la nature de l’angoisse. 

Celle-ci se manifeste comme une détresse psychologique, souvent accompagnée de symptômes physiques, résultant d’une forte anxiété ou de la peur d’un danger proche. Dans ses expressions les plus intenses, on la désigne parfois sous les termes d’angoisse névrotique ou de névrose d’angoisse. 

Le mot “angoisse” trouve son origine dans le latin “angustia“, qui traduit une notion de confinement ou de serrage. L’angoisse peut se présenter sous diverses formes.

Angoisses et anxiété : qui consulter et quelle thérapie peut vous aider ?

Comment se manifeste des angoisses ? 

Lorsqu’une personne se trouve en plein épisode d’angoisse, ou crise d’angoisse, il est possible de ressentir une peur intense, similaire à celle d’être confronté à la mort ou de subir une attaque cardiaque. 

En réalité, il n’y a aucun danger imminent.

Après la crise, les choses retournent à leur état normal sans séquelles physiques ou cognitives, à part une sensation de fatigue prononcée. 

Dans la grande majorité des cas, aucune cause physique n’est identifiée pour expliquer l’origine des angoisses.

A lire aussi : Psy à Genève : comment consulter et quelles disponibilités ?

Un mécanisme de défense face à des situations stressantes

Il est commun pour chacun d’entre nous de ressentir de l’anxiété à certains moments, une réaction tout à fait naturelle. 

Cette réaction constitue un mécanisme de défense qui nous prépare à affronter des situations stressantes ou à risque. Ainsi, éprouver de l’anxiété lors d’événements significatifs de la vie est considéré comme normal. 

Que ce soit à la veille d’un examen important, lors d’un entretien d’embauche, ou avant une compétition sportive, l’anxiété se manifeste souvent en réaction à des circonstances spécifiques et tend à s’estomper une fois ces situations résolues ou terminées.

Quels sont les symptômes courants associés à l’angoisse

L’angoisse, une forme aiguë d’anxiété, se caractérise par un ensemble de symptômes qui peuvent toucher à la fois le plan physique, émotionnel et comportemental. 

Symptômes physiques courants lors de crise d’angoisse

  • Des palpitations cardiaques ou une accélération du rythme cardiaque.
  • Une transpiration excessive.
  • Des tremblements ou des secousses musculaires.
  • Une sensation d’étouffement ou des difficultés respiratoires.
  • Des douleurs ou des gênes thoraciques.
  • Des nausées, douleurs abdominales ou troubles digestifs.
  • Des sensations de vertige, d’évanouissement ou d’instabilité.
  • Des bouffées de chaleur ou frissons.

Symptômes émotionnels courants lors de crise d’angoisse

  • Un sentiment intense de peur ou d’effroi, parfois sans raison évidente.
  • Un sentiment de danger ou de catastrophe imminente.
  • Des difficultés à se concentrer ou sentiments de vide mental.
  • Une irritabilité constante ou de l’agacement.
  • Un sentiment de détachement de soi ou impression de ne pas être réel.

Symptômes comportementaux courants lors de crise d’angoisse

  • L’évitement de situations susceptibles de provoquer l’angoisse.
  • Un agitation ou incapacité à rester en place.
  • Des comportements compulsifs ou vérifications répétées pour atténuer l’anxiété.
  • Des difficultés à s’endormir, à maintenir le sommeil ou des cauchemars.

L’individu qui souffre de trouble de l’anxiété peut expérimenter divers symptômes physiques et émotionnels, d’intensité variable, qui se greffent à son expérience de l’anxiété.

Quelle différence entre anxiété, angoisse et attaque de panique ?

L’anxiété, l’angoisse et l’attaque de panique sont des termes souvent utilisés de manière interchangeable, mais ils désignent des expériences émotionnelles distinctes, chacune avec ses propres caractéristiques.

Comprendre ces différences aide à identifier les expériences vécues et à rechercher le soutien ou le traitement le plus approprié.

L’anxiété est un sentiment de peur, d’inquiétude ou de malaise face à une situation perçue comme menaçante ou stressante, souvent concernant un événement futur.

Elle peut être considérée comme une réaction normale au stress et fonctionne comme un mécanisme d’alerte qui prépare à l’action. L’anxiété devient problématique lorsque les sentiments d’inquiétude sont excessifs et persistants, affectant le fonctionnement quotidien de la personne.

L’angoisse est une forme plus intense d’anxiété, souvent ressentie comme un malaise psychique profond ou une détresse émotionnelle aiguë.

Elle peut s’accompagner de symptômes physiques tels que palpitations, transpiration, tremblements, sensation de serrement au niveau de la poitrine. Les angoisses peuvent être liées à des peurs diffuses, sans objet spécifique, et a tendance à être plus écrasante et moins liée à des stimuli externes précis que l’anxiété.

Une attaque de panique est un épisode soudain et intense de peur ou de malaise extrême, accompagné de symptômes physiques et psychologiques sévères, tels que palpitations cardiaques, douleurs à la poitrine, difficultés respiratoires, vertiges, sentiment de perte de contrôle ou peur de mourir.

Contrairement à l’anxiété, qui peut se développer progressivement en réponse à une situation stressante, les attaques de panique sont généralement brusques et peuvent survenir sans déclencheur apparent.

Une attaque de panique est un épisode soudain et intense de peur ou de malaise extrême, accompagné de symptômes physiques et psychologiques sévères, tels que palpitations cardiaques, douleurs à la poitrine, difficultés respiratoires, vertiges, sentiment de perte de contrôle ou peur de mourir.

Comment aider un adolescent qui fait des crises d’angoisse ?

Les adolescents, tout comme les adultes, peuvent effectivement faire des crises d’angoisse.

La période de l’adolescence est marquée par de nombreux changements physiques, émotionnels et sociaux, qui peuvent parfois être sources d’anxiété et de stress.

Ces facteurs, combinés aux pressions scolaires, aux problèmes relationnels et à la quête d’identité, peuvent augmenter le risque de crises d’angoisse chez les jeunes.

Il est important de reconnaître et de prendre au sérieux ces symptômes chez les adolescents, car une intervention précoce peut aider à prévenir l’escalade de l’anxiété et à développer des stratégies de gestion efficaces. Quand consulter un psy et comment se passe une consultation pour ce type de situation ?

Qui consulter en cas de crise d’angoisse ? 

Un psychologue peut vous aider à prévenir de futures crises d’angoisse et à maitriser anxiété et troubles paniques l’aide d’un accompagnement psy.

Il est envisageable de surmonter de façon durable les attaques de panique et les crises d’angoisse, permettant ainsi de retrouver la sérénité. 

Ce processus de guérison peut se réaliser sans nécessiter de consultations prolongées sur plusieurs mois.

Quelle thérapie pour traiter l’angoisse ?

Les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) sont reconnues comme étant particulièrement efficaces pour traiter les angoisses et les crises d’angoisse. 

Elles visent à modifier les perceptions erronées de menace immédiate. Grâce à l’accompagnement d’un thérapeute, il est possible de s’exposer progressivement aux situations déclencheuses des crises, ce qui permet d’apprendre à maîtriser ces situations graduellement.

Ces thérapies peuvent même être réalisées par téléconsultation.

Pour gérer ses angoisses et son anxiété, la mise en place de séances psy en cabinet ou en téléconsultation permet d'atteindre une amélioration significative

Un accompagnement psychologique peut également aider à identifier et comprendre les racines de l’angoisse, telles que la peur de devenir adulte, pour ensuite s’attaquer directement à la cause sous-jacente.

Selon la situation, ces thérapies peuvent être suivies auprès d’un psychiatre, d’un psychothérapeute ou d’un psychologue. 

Une séance typique dure environ 45 minutes, avec un total de 12 à 25 séances recommandées pour atteindre une amélioration significative. Après les douze premières semaines, un bilan est généralement réalisé par le thérapeute pour évaluer l’efficacité du traitement.

Voir les disponibilités & prendre rendez-vous

Psy Genève Léman


Autres recherches sur : “Angoisses

  • Qui peut m’aider à gérer mes angoisses de mort
  • Je suis anxieuse et j’ai besoin de voir quelqu’un
  • Quel psychologue et technique pour mes crises d’angoisse
  • Cabinet psy pour m’aider pour angoisses en famille
  • Besoin d’un thérapeute spécialisé dans les attaques de panique
  • Pourquoi est ce que je suis angoissé avec mes collègues ?
  • Quand consulter un psy pour des troubles anxieux ?
  • Qui contacter en urgence à Genève pour des angoisses
  • Psy Genève pour crise angoisses d’un adolescent
  • Psychothérapie individuelle contre mon anxiété et stress
  • Meilleure thérapie pour de l’anxiété fréquente
  • Comment aller mieux et être moins stressée ?
Merci pour votre note !
Les commentaires sont fermés.
Troubles anxieux
Comment diminuer des troubles anxieux ?

En cas de suspicion d'un trouble anxieux, il est recommandé de consulter un psy. Le thérapeute sera en mesure de réaliser …

Angoisses, anxiété ou attaque de panique : quand consulter un thérapeute ?
Maitriser anxiété, angoisses et trouble panique

Un psychologue peut vous aider à prévenir de futures crises d’angoisse et à maitriser anxiété et troubles paniques. …

Sentiment de solitude : à qui en parler ?
Solitude et santé mentale : quand consulter ?

L'isolement et le sentiment de solitude est une grande source de souffrance. Consulter un psy pour parler de cet isolement …